Est-ce vraiment tout ce qu’il y a?

 

is-that-all-there-is

18.02.17

 

Parfois je trouve que le monde est petit. Je regarde les cartes et les globes terrestres et je me demande, est ce que c’est vraiment tout ce qu’il y a ? J’imagine des terres non découvertes, des terres secrètes, cachées de l’œil humain, mais belles et bien présentes. Si tous ce que nous pensons être imaginaires existaient réellement ? Des royaumes marins dans les fins fonds de l’océan jusqu’au pays imaginaire de Peter Pan. Peut être que les pouvoirs super naturels sont aussi réels ? Tout comme les fées, les sorciers, les gobelins ?  L’humain parait bien banal comparé à ces créatures uniques… Je ne peux m’empêcher d’imaginer faire partie d’une des ces familles. Être plus qu’une simple humaine, être spéciale parmi la masse étouffante de l’humanité terrestre.  Après tout, n’est ce pas vrai que l’humain se croit au-dessus de tout. Que va-t-il arriver le jour où il se fera prouver le contraire ? Je dois l’avouer je me pose beaucoup trop de questions… Je dois me rappeler cependant que le questionnement est prouvé comme étant un signe d’intelligence. C’est comme si il y avait une tempête constante dans ma tête. Tant de résonnements et de questions auxquels je n’aurai jamais de véritable réponse de mon vivant. Mais j’accepte le fait de rester dans l’ignorance sur certains détails. Après tout, la fiction est bien souvent meilleure que la réalité.

-aurélie x

Publicités

Que les ponts que je brûle illuminent mon chemin

          Les jeunes de nos jours sont cruels. À l’école, surtout au secondaire, tout le monde juge tout le monde. C’est comme si juger quelqu’un vous permet de vous remonter. Que se soit vous remonter le moral ou vous remonter l’estime, peu importe. À chaque jour je vois des étudiants prenant plaisir dans le malheur des autres. C’est comme s’ils avaient tellement rien à se dire qu’ils se retrouvent à parler des autres au lieu d’eux même. Maintenant comprenez moi, je suis d’avis qu’il est tout à fait normal pour des adolescents de parler des potins et de l’action qui se passe dans leur école, mais vous voyez, une grande majorité d’entres eux cherchent quelque chose qui est de plus en plus crucial pour les jeunes ces temps-ci. Ce quelque chose se nomme « l’attention ». Pour arriver à obtenir ne serait ce que 30 secondes d’attention, beaucoup de personnes disent des choses totalement fausses à propos d’autres personnes qu’ils ne connaissent même pas pour le trois quart du temps.

Tout ce blabla ne fait que mettre des étiquettes sur certains jeunes, les condamnant à avoir une fausse réputation me dégoûte. Les gens ne sont plus capables de se mêler de leur affaire. Je ne veux pas insinuer que je n’ai jamais fait cela, qu’il ne m’arrive jamais de faire ça ou bien que je ne ferai jamais ça. Enfin, chacun d’entre nous faisons des choses que nous ne devrions pas et que nous regrettons par la suite. Après tout, nous ne sommes que des humains et je trouve que c’est comprenable, qu’il est de nature humaine de vouloir être celui/celle qui en dit toujours plus, qui est le/la plus impressionnant(e). Être la personne qui a raison. C’est juste que parfois il est essentiel d’être capable de ne rien dire du tout. Cela nous sauve beaucoup de trouble et dans beaucoup de cas c’est tout simplement la meilleure chose à faire.

Cela étant dit, tout le monde commet des erreurs. Personne n’est parfait, du moins pas à ce que je sache. La majorité d’entres nous espérons le meilleur et voyons le meilleur dans chaque individus. Nous essayons malgré nous parfois, de ne plus refaire certaines choses que nous avons fait dans le passé qui ont blessé certaines personnes ou  même nous-mêmes.  Nos erreurs deviennent des leçons de grandes importances. Espérant qu’elles nous guident dans notre futur. Nous ne cessons pas de dire que nous changeons et évoluons constamment, pourtant il est impossible se dire à chaque soir dans notre lit « aujourd’hui, j’ai changé, je l’ai senti. ». Peut être alors que le changement se fait inconsciemment? Que jour après jours nous ne nous en rendons pas compte, mais nous voyons certaines choses, et alors nous évoluons malgré nous. Nous prenons exemple sur tout et sur rien pour êtres sur de ne jamais avoir l’air comme lui, ou bien ne jamais agir comme elle. Forgeant ainsi notre personnalité.

bridgesiburn